Mon iPad Pro, mes usages

Je n’ai jamais vraiment accroché aux tablettes. J’ai eu un iPad mini et un iPad 3 mais elles n’ont jamais vraiment réussi à remplacer le combo : MacBook et iPhone. Mais c’était avant l’iPad Pro et iOS 13.

Si certains d’entre-vous me suivent sur les réseaux sociaux depuis quelques temps, vous le savez déjà. Pour les autres, je me suis acheté un iPad Pro au mois d’avril.

J’ai profité d’une bonne occasion pour m’offrir un iPad Pro 10,5 pouces avec le Smart Keyboard et le Apple Pencil. Après 4 mois d’utilisation, j’ai envie de partager avec vous mes usages et mes impressions sur cet iPad Pro.

Présentation de l’iPad Pro

Le premier iPad a été présenté le 27 janvier 2010 par Steve Jobs lors d’une conférence de presse d’Apple au Yerba Buena Center for the Arts de San Francisco.

Depuis, il y a eu plusieurs iPad dont l’iPad Mini. Il faudra attendre 5 années de plus pour voir apparaitre l’iPad Pro. C’est en 2015 qu’on découvre l’iPad Pro et l’Apple Pencil.

Quelle différence entre l’iPad et l’iPad Pro ?

La différence n’est pas tant dans le design mais dans les performances de la tablette. Même si le dernier iPad Pro profite d’un nouveau design, la version Pro se distingue par des caractéristiques techniques plus performantes. Au lancement de cette dernière, la prise en charge du Pencil était aussi un élément différenciant mais depuis les dernières annonces ce n’est plus le cas. Tous les iPad de la gamme prennent en charge le Pencil (la V1 ou la V2 selon les modèles).

L’iPad Pro 10,5 pouces – le modèle que je possède – possède un écran de 10,5 pouces Retina avec une résolution de 2224 x 1668 pixels pour 264 pixels par pouce.

Cet iPad intègre ProMotion, une nouvelle technologie assurant un taux de rafraîchissement de 120 Hz pour un défilement plus fluide, une réactivité accrue et une meilleure animation des images. Grâce à ce taux de rafraîchissement plus élevé, l’Apple Pencil est plus réactif que sur les précédentes version. Apple promet un temps de latence de 20 millisecondes. Cela offre un tracé plus fluide et naturel.

Il est équipé de la Puce A10X Fusion avec architecture 64 bits. J’ai 64 Go de stockage et si vous voulez vraiment tout savoir, c’est la version Or Rose que j’ai. Bon, ça je n’ai pas choisi ! J’aurais préféré une version Gris Sidéral mais à ce prix-là, je n’ai pas fait le difficile.

Entre-nous, le jour où je devrais remplacer mon iPad, je prendrais 256 Go de stockage et la version cellulaire. Je me rends compte à l’usage que 64 Go de stockage, c’est trop peu. Et devoir connecter l’iPad à l’iPhone, via le partage de connexion, c’est assez ennuyant quand je suis en rendez-vous.

Pourquoi acheter l’iPad Pro ?

En toute honnêteté, j’ai acheté l’iPad Pro sur un coup de tête. Je ne savais pas vraiment ce que j’allais en faire à ce moment là. J’avais déjà eu des iPad et l’expérience n’était pas très convaincante. Mais depuis la sortie de l’iPad Pro et du Pencil, ma vision des choses avait changé.

Je passe pas mal de temps sur la route à faire des devis pour le placement de système d’alarme, de contrôle d’accès ou encore d’installation de caméra. Pour cela, je dois faire une conception donc un plan précis. Jusqu’ici, je faisais ça dans un carnet classique que je numérisais par la suite.

Avec l’arrivée du Pencil, j’ai commencé à envisager de faire mes plans directement sur mon iPad mais cette utilisation, à elle seule, ne justifiait pas l’achat d’un iPad Pro. Mais l’’occasion fait le larron. Et je me suis retrouvé face à une très belle opportunité.

Un ami a acheté le nouvel iPad Pro (12,9 pouces USB-C) et il m’a proposé de racheter son ancien iPad pour 400 euros accessoires compris. Je n’ai pas hésité longtemps. J’ai craqué pour l’iPad Pro, le Smart Keyboard et le Pencil en me disant : « on verra après pour les usages ».

Pourquoi j’aime mon iPad Pro ?

Tout d’abord, j’aime l’objet en tant que tel. Depuis le premier iPad, je suis fasciné par l’objet. Je trouve le design très réussi et très joli. Le nouvel iPad Pro est sublime.

Depuis toujours, je suis intrigué par les promesses que nous fait l’objet. C’est un peu le fantasme du geek d’avoir comme pour seul machine un écran. Et maintenant, avec iOS 13 et la version Pro de l’iPad, c’est possible (cela dépend des usages mais pour moi, c’est possible).

Cette pub me fait rêver !

L’iPad Pro facilité les usages car il est toujours à portée de main : sur la table du salon, dans mon sac, sur ma table de nuit, etc. Et l’appareil est très réactif. Il est toujours prêt à l’emploi même si ce n’est que pour quelques secondes (consulter un mail ou une recette de pancake par exemple).

C’est une machine très flexible ! On peut taper du texte, prendre des notes manuscrites, on peut consulter du contenu, produire du contenu, lire des livres, etc. Et tout ça avec la même machine et une autonomie de 10h.

En résumé :

  • Facilité – toujours à portée de main – dans un sac
  • Flexibilité – on peut taper du texte – on peut prendre des notes manuscrites – on peut consulter et produire du contenu avec la même machine
  • autonomie : 10h d’autonomie pour une machine nomade, c’est très bien
  • Réactivité – s’allume en quelques secondes – toujours prêt à être utiliser même si ce n’est que pour quelques secondes

Quels sont mes besoins ?

Avant toute chose, il est nécessaire de faire un petit état des lieux de mes usages au quotidien. De cette façon, on verra quels sont mes besoins et comme l’iPad peut remplacer le MacBook Air pour les combler.

  • Mes usages professionnels

J’ai des usages assez classique. C’est principalement de la bureautique. Il y a du traitement d’email, de la gestion de tâches, gestion de mon planning, de la prise de notes. Je tiens mes statistiques de ventes (via un fichier Excel).

Quand je fais des devis chez les clients, c’est de la prise de notes manuscrites et du dessin. Quand je parle de dessins, c’est plus des plans de conception et d’implantation.

De temps en temps, je fais des présentation en public où j’utilise PowerPoint. Et pour finir, je travaille en session à distance sur notre programme de gestion de clients.

Il n’y a rien de très compliqué. Je n’ai pas besoin d’outils spécialisés, ni de beaucoup de puissance.

  • Mes usages personnels

Mes besoins personnels ne sont pas plus complexes que les professionnels, ils sont juste plus nombreux. On garde toute la partie bureautique mais à titre privé : mails, gestions de notre planning, prise de notes, etc.

Il faut ajouter à ça la partie création de contenu liée au blog. C’est du traitement de texte, de la gestion d’image (retouche de photos principalement).

Et, bien entendu, il y a toute la partie récréative avec les réseaux sociaux, les vidéos (YouTube, Netflix, Amazon Vidéo, etc.), surfer sur le web, trainer sur Instagram et Twitter, etc.

Vous constatez que je n’ai pas de besoins spécifiques. Je ne fais de montage vidéo par exemple. Je n’ai pas non plus besoin de beaucoup de puissance. D’ailleurs, je fais tout ça avec un MacBook Air 11 pouces (de 2015) et ça fonctionne très bien.

C’est pour cela que l’iPad Pro était, pour moi, une solution toute à fait viable pour remplacer un ordinateur portable ! Toutes les choses que je fais au quotidien sur mon MacBook Air sont tout à fait faisables avec un iPad.

Quels sont mes usages de l’iPad Pro ?

Et bien, il suffit de reprendre le paragraphes précédents pour le savoir 🙂 J’utilise donc mon iPad Pro au quotidien pour le boulot mais pour tout le reste également.

  • Pour le boulot

Je traite mes mails dans Outlook, je tiens mes statistiques de ventes dans Excel, je prends mes Notes dans GoodNotes (et j’exporte dans OneNote), je gère mon planning dans Outlook, je fais mes devis dans GoodNotes, quelques présentation avec PowerPoint et la gestion des réseaux sociaux de la boite en passant par les applications respectives (selon les services).

Prise de notes avec l'iPad Pro

J’adore le côté mobilité de l’iPad au boulot. Je peux me déplacer de bureau en bureau sans aucun problème car j’ai toujours mon iPad en main avec le clavier attaché. Je peux prendre des notes manuscrites (bien plus personnalisante) en réunion grâce au stylet. Le stylet a d’ailleurs fait pas d’émules au bureau, mon père et mon frère sont récemment passés à l’iPad aussi (oui, on bosse en famille).

Mon iPad Pro au bureau

Bref, je fais tout ce que je faisais avec mon MacBook Air et plus encore. Par contre, je dois admettre que l’écran 27 pouces reliés au Mac reste plus confortable que l’iPad quand je passe une journée complète au bureau.

  • En privé

Idem ici, on reprend le paragraphe précédent et on complète les trous. Pour la partie « bureautique », je traite mes mails dans Mails, mon calendrier dans Agenda, mes notes dans Notes, etc. (vive iCloud et les applications natives).

Mon iPad Pro au bord de la piscine

Il faut ajouter à ça la partie création de contenu liée au blog. Pour ça, je rédige mes articles dans Ulysses, je retouche mes photos avec Darkroom. Pour le moment, j’alterne beaucoup entre Lightroom et Darkroom pour les photos mais Darkroom garde une longueur d’avance car il s’intègre directement à l’application Photos.

Mon iPad Pro sur le terrain

Et pour le reste, je consomme du contenu via les applications dédiées comme YouTube, Netflix, etc.

Comme je n’ai pas de « besoins spécifiques », l’iPad s’adapte réellement à tous mes usages. Je peux l’utiliser en remplacement de mon MacBook Air sans aucun souci.

Mes applications

Dans cette partie, je ne vais pas lister toutes les applications que j’utilise sur mon iPad. Cette liste serait beaucoup trop longue et ennuyeuse. J’utilise beaucoup d’applications Apple (comme Mail, Notes, Calendrier, Contact, etc) donc c’est dernière n’ont pas beaucoup d’intérêt.

Si jamais, vous avez envie de connaitre toutes les applications que j’utilise, vous pouvez toujours me poser la questions sur Twitter. Je vous enverrai une capture d’écran de mon springboard.

En attendant, voici les applications tierces que j’utilise le plus au quotidien sur mon iPad. Comme vous pouvez le voir sur cette photo, j’utilise ces applications (enfin une majorité d’entre-elles) depuis mes débuts sur iOS.

insérer la capture d’écran mon ancien iPhone pour montrer que les applications de cette liste sont sur mon iPhone depuis toujours.

  • Day One

Une application indispensable pour moi ! D’ailleurs, je vous prépare une très long billet sur Day One dans mon quotidien. Je l’utilise pour tenir mon journal quotidien. Tous les jours, j’y note ma journée avec les photos correspondantes, etc. Mais je vous en dis beaucoup plus rapidement.

  • Good Notes

J’ai longtemps hésité entre GoodNotes et Notability car les deux sont vraiment très bien. J’ai finalement choisi GoodNotes car on peut importer soi-même ses propres modèles de pages. C’est super pratique pour avoir des notes réunions structurées ou même faire des plannings, etc.

  • Ulysses

Bien souvent, je note mes idées d’articles dans Notes et quand j’ai envie de développer une idée pour en faire un billet, je passe dans Ulysses. J’aime Ulysses car il gère ses fichiers dans une bibliothèque que l’on peut structurer avec des mots-clés. Et, en plus de ça, on peut définir des objectifs et des dates d’échéances pour chaque billets.

  • Things 3

Si vous suivez le blog, vous connaissez déjà mon amour inconditionnel pour Things 3. Avec la bêta d’iOS 13, j’ai essayé de donner une chance à Rappels mais je n’ai pas réussi. Je réessayerai avec la sortie définitive de iOS 13 et macOS Catalina.

  • Darkroom

Darkroom est une application de retouche photographique. J’en avais déjà parlé sur techarea.fr. J’aime beaucoup cette application car elle offre tous les outils nécessaires pour retoucher ses photos et elle s’intègre directement dans Photos d’Apple. Quand on a fini de travailler sa photo, on peut modifier directement la photo originale. C’est super pratique car ça évite les doublons.

  • toutes les suites Microsoft (Outlook, Excel, Word, PowerPoint, One Drive)

Toutes ses applications sont dédiées au boulot.

  • 1 Password

Une des plus anciennes applications sur mon iPhone ! Je gère tous mes mots de passe avec 1Password depuis sa sortie. C’est la première application que j’installe sur un nouvel appareil.

  • Reeder (RSS + Instapaper)

Là aussi, c’est une veille application ! Je l’utilise depuis le début aussi avec Feedbin pour consulter tous mes flux RSS. Je peux aussi accéder à tous les articles que j’ai sauvegardé pour plus tard via Instapaper.

Voilà, je pense avoir fait le tour des applications tierces installées sur mon iPad. Pour le reste, ce sont des applications natives ou des applications qui ne nécessite aucune explication (comme YouTube, Netflix, etc.)

Le Smart Keyboard en détail

Le Smart Keyboard est sorti au même moment que le premier iPad Pro. Pour faire simple (avant de rentrer dans les détails), une Smart Cover avec un clavier intégré.

Je ne vais pas vous faire une présentation longue et détaillée du clavier car il est sorti depuis un moment et on trouve toutes les informations sur le net.

Comme je l’explique plus haut, le Smart Keyboard est une Smart Cover avec un clavier intégré. On bénéficie donc de l’allumage de l’écran à l’ouverture de la cover. Pour se connecter à l’iPad, le clavier utilise le « smart connector » de l’iPad Pro. Du coup, le clavier est actif seulement quand il entre en contact avec l’iPad. C’est super pratique car ça permet d’utiliser le Smart Keyboard comme une cover classique.

Par contre, ça limite l’utilisation de se dernier. Il n’est pas possible d’avoir plusieurs positions en utilisant ce clavier, vous êtes cantonné à ce que Apple propose (donc une seule position pour l’iPad Pro 10,5/iPad Air 3).

Le clavier lui-même est recouvert d’une texture qui fait penser à du néoprène ou du tissu. Ça donne un touche assez spécial à l’ensemble mais ce n’est pas désagréable. Les touches ont une course assez faible mais indiquent par contre de façon (très) sonore l’activation, avec un clic bien audible. La frappe reste nettement plus rapide que sur le clavier tactile.

Le smart Keyboard sur l'iPad Pro

Le clavier est alimenté par l’iPad (via le « Smart Connector »). C’est pour moi l’un des avantages de se clavier, il ne faut pas penser à le recharger.

Dépliage du clavier

Ce n’est clairement pas le meilleur clavier du marché ! La course des touches est assez courte. Le clavier est assez petit, ça demande un temps d’adaptation. Par contre, ce clavier a deux avantages : pas besoin de le recharger et toujours disponible. C’est pour ces raisons que j’ai choisi le Smart Keyboard. Je ne dois pas me prendre la tête pour le clavier, je déplie la cover de mon iPad et mon clavier est là, toujours disponible.

Le Pencil en détail

Le Pencil est l’accessoire qui m’a convaincu d’acheter un iPad ! Je l’ai expliqué dans le début du billet mais j’avais déjà eu un iPad. A l’époque, c’était plus un outil de consommation que de création pour moi. Du coup, ça ne valait pas le coup d’avoir un iPad comme j’avais déjà un MacBook.

Mais avec l’arrivée du Pencil, ça a tout changé ! Enfin la possibilité de prendre des notes manuscrites confortablement sur un écran tactile, enfin la possibilité de prendre des notes manuscrites digitales ! Je voulais un iPad !.

Il existait déjà des stylets avant l’Apple Pencil mais c’était principalement des stylets « low-tech » qui simulait le doigts sur l’écran et la précision n’était pas toujours top.

Avec l’Apple Pencil, sous ses airs très minimalistes, Apple a mis au point un concentré de technologie. Il y a toutes une série de capteurs internes au Pencil et interne à l’iPad, qui couplé au Bluetooth, offre une précision redoutable. En plus de ça, le Pencil reconnait la pression et en tient compte pour l’écriture manuscrite. Si on ajoute à ça, le rejet de la paume de main, on a vraiment la sensation d’écrire avec un stylo.

C’est, d’ailleurs, un peu déroutant au début car c’est assez bizarre d’écrire sur un écran. Mais on s’y fait très rapidement et ensuite, on ne peut plus s’en passer. En tout cas, je ne peux plus m’en passer !

Les finitions sont plutôt bonnes pour ce Pencil de première génération. La prise en main est bonne. Je n’ai pas eu de souci à ce niveau là, le Pencil tient bien entre mes doigts et il est assez agréable à utiliser même pour de longues prises de notes. J’aurais aimé une finition « soft touch » comme sur la V2 pour améliorer encore plus la prise en main et l’accroche du Pencil. Mais dans l’ensemble, je suis plutôt satisfait de ce stylet.

Par contre, son système de rechargement est tellement absurde ! Heureusement, Apple a réparé ses erreurs sur la V2.

Mes accessoires

Je n’ai pas une tonne d’accessoires pour mon iPad Pro. En dehors du Pencil et du Smart Keyboard que j’ai présenté plus haut, j’ai une coque, un chargeur et une protection d’écran.

Je l’explique plus haut mais j’ai choisi le Smart Keyboard car il est toujours adossé à mon iPad et si je veux taper du texte, il est disponible instantanément.

Je voulais que ça soit identique pour mon Pencil. Je n’avais pas envie de chercher après quand j’en ai besoin. Du coup, en cherchant une coque de protection, j’ai gardé ce critère en tête.

J’ai finalement choisi une coque Khomo. Elle protège l’arrière de l’iPad, elle a un rangement pour le Pencil et elle est compatible avec le Smart Keyboard. La coque parfaite pour moi et tout ça pour un budget de 17,99€. Que demander de plus ?

photo de la coque vide + photo de la coque avec l’iPad

J’ai également une protection d’écran sur mon iPad qui vient de chez Paperlike. J’ai craqué pour cette protection suite à une vidéo de Mark Staff (je vous conseille sa chaine).

Cette protection d’écran offre un touché un peu granuleux qui améliore le confort d’écriture avec le Pencil. On a vraiment la sensation (et le bruit qui va avec) d’écrire sur du papier. Je suis totalement fan de cette protection d’écran que l’on trouve sur Amazon. Elle est un peu chère, on l’a trouve pour 30€ mais, si vous prenez beaucoup de notes avec votre Pencil, ça vaut vraiment le coup.

Pour le reste, j’utilise les accessoires que j’utilisais déjà avec mon iPhone, c’est à dire un chargeur USB 4 ports de chez Anker, mes câbles Lightning PowerLine+ de chez Anker. Bref, je n’ai pas une multitude d’accessoire. Juste ce dont j’ai besoin pour bosser au quotidien.

J’allais oublier les AirPods ! J’adore mes AirPods, je les utilise tout le temps que ça soit avec l’iPad, l’iPhone ou le Mac. J’aime leur légèreté et leur simplicité d’utilisation. Je sais que ce n’est pas le meilleur son du marché mais je n’ai pas besoin de plus.

Conclusion

En juin 2017, sur la plateforme Médium, je me posais cette question : « Et si l’iPad devenait (finalement) un ordinateur ? ». Il n’y a pas qu’une seule réponse à cette question car cela dépend de l’utilisateur et de ses besoins. Personnellement, l’iPad peut clairement remplacer mon MacBook Air (et elle le fait).

Vous l’aurez compris tout au long de cet article, je suis vraiment fan de mon iPad Pro. Je l’utilise chaque jour un peu plus ! Quand mon MacBook Air rendra l’âme, je pense que je ne le remplacerai pas. En tout cas, pas par un ordinateur portable. J’image bien un Mac Mini sur mon bureau pour quand j’y suis toute la journée. Et pour le reste, un combo iPhone + iPad Pro fera parfaitement le job.

Voilà, ce très long billet se termine ! J’espère que cela vous aura plu. Pour être totalement transparent avec vous, les liens Amazon sont des liens d’affiliations, ça ne change pas le prix pour vous et ça me fait une petit commission si vous commander via ces liens.

thibaudd

thibaudd

Je m’appelle Thibaud (d’où le pseudo thibaudd), j’ai 33 ans, j’habite Thuin (en Belgique) avec ma femme et ma petite fille. Bienvenue sur mon blog.

4 comments

  1. Tout comme toi, je suis fan de mon iPad Pro. C’est mon « device » principal. A part pour la développement de photos en masse, ou je retourne sur Lightroom Classique, mon iPad me sert à tout. Au début pas très fan du Smart Keyboard, je suis devenu un inconditionnel de son utilisation au quotidien, toujours là, toujours disponible.

    Je prend toujours mes iPad avec la l’option cellular et c’est vraiment un plus. Pour preuve d’exemple, j’écris ce commentaire depuis la terrasse de mon petit bar de la mairie ! Je ne me pose jamais la question, il est toujours connecté.

    Mon vieux MacBook Pro, commence à fatigué et tout comme toi je regarde coté Mac Mini pour le remplacer n’ayant plus besoin d’un ordinateur portable, mon iPad Pro étant largement suffisant et même parfois meilleur !

    1. En fait, le Smart Keyboard n’est vraiment pas le meilleur clavier pour l’iPad (d’ailleurs, il m’arrive souvent d’utiliser mon clavier Bluetooth Apple quand j’écris longuement sur l’iPad) mais comme il est toujours attaché à l’iPad, c’est devenu indispensable pour moi.

      Je plussoie pour l’option cellulaire (même si la connexion partagée avec l’iPhone s’active assez facilement), c’est un vrai plus pour l’iPad.

  2. L’ipad pro étant un peu cher pour moi (je n’ai pas trouvé de super occase), je dois avouer que l’ipad 2018 couplé à l’Apple Pencil 1 fait bien le job, avec l’appli nebo notamment, dont la reconnaissance OCR est très bonne. Il faut que je me penche sur Goodnotes dont j’ai lu pas mal de choses…

    1. Oui j’aurais peut-être dû le préciser dans le billet mais tout ce que je raconte dans l’article et valable pour un iPad 2018 avec le stylet 🙂

      Pour les notes, tu as Notability ou GoodNotes qui sont tops sur iPad.

Laisser un commentaire