Photographie et café froid

Avec ce confinement, je reprends le temps de me balader dans les environs, je reprends le goût à faire des photos, je reprends l’envie de racheter un boitier photo !

Du coup, je passe pas mal de temps sur des sites photos et au travers d’une interview (retrouvez le lien), j’ai découvert Finn Beales (insérer le lien) et sa série 72 Hrs.

Je suis totalement sous le charme ! Son style, ses couleurs, sa vision, etc. J’aime tout chez Finn ! Voici mes 3 séries préférées.

Je passe aussi beaucoup de temps à me renseigner sur le matos photo car j’ai bien envie de réinvestir dans un boitier et quelques objectifs (enfin deux). Pour le moment, j’ai bien envie de repartir sur un Canon 5D Mark I ou II avec un 24-105 ou 24-70 f4 (deux optiques qui, pour moi, sont très polyvalentes pour être emmenées en ballade).

Mais je dois admettre que d’autres marques me font de l’oeil, des marques comme Olympus qui me tente avec le OMD-EM5 Mark II. J’ai découvert la marque Olympus avec Chris Eyre-Walker. Je lorgne aussi chez Fuji (avec le X-T20 ou X-T30).

J’hésite très fortement pour l’instant même si mon coeur penche du côté de Canon car je connais bien cette marque et ce boitier. La légèreté et la stabilisation du OMD-EM5 me fait encore hésité.

côté bouche

Et sinon, j’ai découvert l’existence du café infusé à froid ! Autant vous dire que je « devais » essayé absolument ! C’est ce que j’ai fait. Le concept est assez simple : On mélange l’eau froide avec le café moulu « grossièrement » et on laisse infusé pendant 12 heures à température ambiante. Une fois les 12 heures passées, on met au frigo une heure ou deux. Voilà votre café froid est prêt à être dégusté.

Personnellement, j’ai testé avec 150 grammes de café pour 1 litres d’eau. Sur le site barista.ca, il conseille 450 grammes de cafés pour deux litres d’eau. Je vais essayer ça la prochaine fois.

Sur un autre article, il conseille un rapport de 1 pour 8 (donc 100 grammes de café pour 800 grammes d’eau).

Le résultat est bon mais je ne vois pas beaucoup de différences avec un café infusé à chaud que j’aurais laissé refroidir. Après, je n’ai pas mis toutes les chances de mon côté (en utilisant un café moulu finement du commerce). Ici, j’ai tenté une nouvelle fois l’aventure avec un café en grain (qui vient d’une brûlerie près de chez moi). On verra si le résultat est différent.

Et sinon, on continue les ballades en famille. On explore les environs, on compte les moutons (pour être certain que le Loup n’en a pas mangé un de la nuit).

2 replies to “Photographie et café froid”

  1. C’est marrant car l’envie de me reprendre un boitier arrive en même temps que toi… 🙂
    Après avoir vendu tout mon matos en décembre dernier (il prenait la poussière), j’ai envie de repartir sur un truc simple et la sortie du X100V chez Fuji y est pour beaucoup !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *