J’ai trouvé mon appareil photo

J’ai finalement choisi pour mon appareil photo mais non sans quelques rebondissement. Au final, je suis revenu chez Canon et ça me convient. Je reprends beaucoup de plaisirs à faire des photos.

Il y a quelques semaines, quand j’ai débuté la rédaction de ce billet, j’écrivais ça :

Vous vous souvenez quand je vous disais que choisir son appareil photo était un parcours du combattant ? J’ai finalement craqué pour un OM-D EM5 de chez Olympus.

Le Olympus EM5 était sur ma liste depuis pas mal de temps. J’ai découvert cette marque via Chris Eyre-Walker, un photographe belge, ambassadeur Olympus. Le EM5 avait retenu mon attention pour deux raisons (en plus de sa qualité photo) : son poids, sa tropicalisation. Un poids plume et une tropicalisation en font, pour moi, le meilleur compagnon de ballade.

Mais je m’étais éloigné de ce choix car au fil de mes recherches, je me remplissais de doute.

Fuji, Sony, Canon, etc.

Toutes ces marques me donnaient envie ! J’avais finalement pris la décision d’arrêter mes recherches et de reporter mon achat en 2021. J’en parle dans l’article précédent.

Le destin m’a fait comprendre que je devais me remettre à la photo.

Finalement, mon retour à la photo se fera via Olympus.

En quoi le destin est responsable ? Et bien, au moment où je m’étais résigner, je suis tombé sur l’annonce « parfaite ». Je suis tombé sur annonce pour un Olympus OM-D EM5 en kit avec le 12-50 (équivalent 24-100 en plein format) et un deuxième objectif, le Zuiko 40-150 (équivalent 80-300 en plein format) pour 250€. Je n’ai pas eu envie de résister donc j’ai craqué !

Mon setup Olympus (OM-D EM5). thibaudd
Mon setup Olympus

Je sais que ce boitier n’est pas « le meilleur » boitier, je sais que ces objectifs n’offre pas la meilleure ouverture possible (je finirais pas m’équiper petit à petit) mais je suis content car cela m’offre un setup très léger et tropicalisé. Et surtout, ça inaugure mon retour à la photo ! Et ça, ça me rend heureux.

Je n’entre pas plus dans les détails de cet Olympus car je ne l’ai pas encore en main, je n’ai pas encore eu le temps de le tester en profondeur et sur le terrain donc on en reparlera une prochaine fois plus longuement.

Mais ça c’était avant !

Café au petit matin en bonne compagnie. thibaudd

J’ai pris mon boitier, mon 150-600, j’ai mis mon plus beau camouflage et je suis parti m’installer dans un affût en attendant un petit renardeau pour le prendre en photo.

Et là, c’est le drame ! La prise en main n’est pas bonne pour moi, le viseur numérique ne convient pas, etc. Bref je ne prends aucun plaisirs, je trouve ça plus contraignant qu’autre chose. Mais c’est une première sortie !

J’en ai enchainé plusieurs sorties à la suite et à chaque fois, c’est le même constat ! Le boitier est trop petit pour mes mains d’ours et j’ai de la peine à manipuler ce boitier en étant allongé au milieu d’un champs sous une couverture, le viseur numérique ne me convient pas et le côté « ultra compact » de l’appareil ne convient pas à l’affût (je parle en mon nom), trop souvent la couverture glisse sur l’objectif qui se retrouve derrière la couverture, trop souvent un pli dans la couverture vient se mettre devant le capteur de luminosité du viseur et bloque le liveview, etc.

Bref, ce n’est vraiment pas un plaisirs. Je décide donc de tout revendre pour me trouver un nouveau setup.

Retour chez Canon !

L’espace de quelques instants, j’ai hésité entre Canon et Sony mais très vite, j’ai mis toutes ces interrogations de côté. Fini de « faire des expériences », je retourne vers ce que je connais, je saute à pieds joins dans ma zone de confort. C’est donc tout naturellement que je suis revenu chez Canon.

Retour chez Canon ok ! Mais quel boitier ?

J’avais choisi la marque, il ne me restait plus qu’à choisir mon boitier. Là, c’était assez simple : 7D ou 5D (deux boitier assez similaire par leur prise en main). J’avais déjà eu un 5D, j’ai donc repris un 5D Classic.

Pourquoi un 5D ? Et pas un boitier plus récent ?

Tout d’abord, parce que j’aime le 5D, j’aime le rendu du 5D et par dessus tout, je suis totalement amoureux de la prise en main du 5D.

L’autre raison : le budget. Mon objectif était de concentrer 1/4 de mon enveloppe pour le boitier et 3/4 pour les objectifs. J’ai trouvé une belle occasion (boitier bien entretenu, renforcé au niveau du miroir par Canon) pour 150€ avec un 50mm f1.8 et ça me laissait une belle marge pour me trouver une belle optique pour la photo animalière.

Après de longues interrogations, de longs échanges de iMessages avec des amis, j’ai réussi à me décider. Je me suis offert un Canon EF 100-400 f4.5-5.6 L IS USM. De nouveau ce n’est pas le meilleur objectif du monde pour la photo animalière (si seulement j’avais 13.100€ dont je ne sais pas quoi faire). Mais à mon échelle, cette focale est parfaite et surtout, c’est de loin la meilleure optique que j’ai jamais possédée.

Mon sac photo est à peu près complet ! Même si je n’ai pas encore trouvé ce fameux sac. J’hésite entre le FlipSide 500 AW Camo ou le FlipSide Trek 450 AW de chez LowePro. Ce sont 2 modèles qui me permettront de transporter tout mon matos et que l’on trouve facilement en 2ème main.

Pour tout vous dire, je rêve d’un sac de chez F-Stop mais je n’ai vraiment pas le budget pour ça pour le moment.

Il ne me manque plus qu’un objectif grand-angle pour la photo de paysage et mon setup sera complet. Je scrute, donc, les annonces pour un 17-40 f4 ou un 16-35 f4 pour clôturer mon sac photo sera complet.

Le setup parfait ?

Cela dépend de ce qu’on entend par « setup parfait ». Objectivement, on sait bien que ce n’est pas le setup parfait. Mon boitier à plus de 15 ans, il ne gère pas la vidéo, il ne monte pas au-dessus de 1600 IOS, mon objectif est une V1, il a une ouverture minimum de F4.5, etc. Si on compare ça avec un 5D Mark IV et un 400 F2.8 ou même un 600 f2.8, on peut trouver mon setup « ridicule ».

Mais je suis très content de mon setup ! Premièrement, je suis satisfait par celui-ci car il me procure du plaisirs. Je reprends beaucoup de plaisirs à faire des photos. Il me permet de revenir avec des images correctes de mes sorties animalières et ça aussi cela me procure une joie immense que je ne soupçonnais pas. Honnêtement, voir apparaitre après plusieurs heures d’attende un chevreuil ou un renard dans l’objectif, quel pied !!

Premier essai au jardin avec le Canon EF 100-400
Premier essai au jardin avec le Canon EF 100-400

Je sais qu’un jour, j’aurais envie d’un boitier bien plus performant pour la montée en ISO, j’ai sais qu’un jour j’aurais envie d’une longue focale avec une ouverture ultra-lumineuse, etc. Mais j’ai le temps de voir venir (et de mettre des sous de côtés). Au final, je suis content avec ce setup car il répond à mes besoins et je n’ai pas du vendre des organes pour me l’offrir.

J’ai finalement repris la photo après plusieurs années de pause et ça me procure énormément de plaisirs. J’ai hâte de pouvoir partager un peu plus de cliché avec vous sur ce blog.

P.S : ça vous tente que je vais une vidéo sur mon sac photo ? (Soit sur YouTube, soit sur IGTV)

Laisser un commentaire