Mes débuts avec Notion.so

Impossible de passer à côté de Notion ces derniers temps. Tout le monde parle de cette application de prise de notes tellement puissante qu’elle peut remplacer toutes vos autres applications. Je ne vais pas répondre à cette question, je vais vous expliquer comment j’utilise Notion.

Notion est le logiciel à la mode pour le moment, tout le monde en parle ! Dans mon fil Twitter, sur Instagram, dans mes abonnements YouTube, etc. J’entends parler de notion en permanence. J’ai donc commencé à m’intéresser à cette solution de prise de notes. Mais très vite, j’ai rebroussé chemin car je trouvais l’interface hyper compliquée.

Notion est une application très polyvalente et très complète. Sa prise en main n’est pas chose aisée donc j’ai laissé tomber car je n’avais pas envie de me prendre la tête. Et puis, il y a quelques semaines, je suis tombé sur deux articles qui parlaient de Notion. Le premier article était de Fred (lien article) et le second d’Edouard (lien de l’article).

Ces deux articles ont réussi à titillé ma curiosité. J’ai finalement pris mon courage à deux mains et je donc créé mon compte Notion.

Mon aventure avec Notion pouvait débuter

Mon aventue avec Notion pouvait donc commencer. Les débuts ont été fastidieux mais tout le monde m’a conseillé de m’accrocher et au final j’ai bien fait car j’adore Notion et son immensité de possibilités. Mais avant de vous parler des mes usages, je pense qu’une petite présentation de l’application s’impose.

Notion.so c’est quoi ?

Notion est une application de prise de notes mais la réduire à la seule fonction de « prise de notes » est assez réducteur.

On ne peut pas réduire Notion a une simple application de prise de notes même si elle possède tous les éléments qui en font une excellente application de prise de note.

Vous pourrez prendre des notes avec du texte enrichis, intégrer des éléments du web (liens, vidéo YouTube, etc.), vous pourrez capturer des pages ou des liens web, etc. Tous les outils dont vous avez besoin pour une bonne application de prise de notes sont réunis au sein de cette application.

Mais ce n’est pas « que » ça ! La véritable force de Notion réside de sa gestion de bases de données. Pour faire court : toutes les notes que vous prenez via Notion peuvent être intégrée au sein d’une base de données et les bases de données peuvent être reliées entre-elles.

Ce qui permet de créer des systèmes d’organisations plutôt complet comme un gestionnaire de tâches, un journal de bord (comme Day One), un livre de recettes, etc.

Je vous mets quelques vidéos de Notion pour vous montrer à quel point, la puissance de l’application est énorme.

J’ai choisi 4 vidéos de Notion qui m’on inspirée pour persévéré dans la création de mon setup. Mais si vous voulez en apprendre plus, il suffit de taper Notion Setup dans YouTube et vous trouverez beaucoup de vidéos sur tout ce que l’on peut faire avec Notion.

Notion.so j’en fait quoi ?

Comme je le dis un peu plus haut, la force de Notion est « l’utilisation » des databases. On peut donc créer ses propres bases de données qui elles-mêmes se composent d’autant de pages qu’on le souhaite. Au final, on peut manipuler ses données, créer des champs spécifiques et changer les affichages en fonction de nos besoins.

Je vais donc vous montrer 4 usages que j’ai mis en place pour mon utilisation de notion.

Journal quotidien

Si vous m’avez un peu suivi sur les réseaux sociaux (en particulier Twitter), vous savez que je n’ai plus de MacBoo (et je n’ai plus d’iPad Pro non plus comme ça vous savez tout !).

Je suis passé sur un Dell XPS 13. J’en parlerais certainement plus tard sur le blog. J’ai trouvé mes marques sur Windows (c’est pas mon premier rodéo comme on dit) à une ou deux exception près. Je pense que l’application qui me manque le plus, c’est Day One. J’ai repéré une application qui s’appelle Journey. Elle semble faire exactement ce que Day One et elle est disponible sur toutes les plateformes (y compris Windows).

Avant de me lancer corps et âme dans Journey, je me suis dit que j’allais essayer de tenir un journal dans Notion. Et c’est ce que je fais depuis quelques semaines maintenant.

J’ai donc configuré un modèle pour chaque entrée de mon journal. Dans ce modèle, j’ai intégré un suivi d’activité (concept emprunté au Bullet Journal) qui me permet de suivre mes différentes habitudes : me coucher tôt, sport effectué aujourdhui, suivi du poids, pas de dépenses, mon humeur, etc.

Ensuite, j’ai de la place pour rédiger un petit résumé de ma journée, ajouter des photos, etc. Ce que j’aime dans Notion, c’est la possibilité de jongler entre les différents affichages. Cela permet d’adapter les vues en fonction de ce que j’ai envie de voir.

J’ai par exemple créer une vue qui me permet de visualiser mes activités sportives, une autre vue pour visualiser mon humeur quotidien, etc.

Je suis plutôt content de cette solution même si je trouve qu’il manque quelques fonctionnalités que j’avais sur Day One (comme la vue journalière qui permet de retrouver toutes les entrées des années précédentes). Je ne sais pas si sur le long terme, je vais garder Notion comme solution pour ma pratique du journaling mais pour le moment, ça me convient.

Gestion de tâches

Qui dit « Plus de Mac », dit « Plus de Things » donc je suis à la recherche de la solution pour gérer mes tâches quotidiennes. Mon premier réflexe a été d’utiliser Todoist et de répliquer mon workflow dedans. Cela fonctionne très bien.

Mais quitte à utiliser Notion, je me suis demandé s’il était possible pour moi d’utiliser cette application pour la gestion de tâches. Je me suis donc lancé dans la configuration d’un gestionnaire de tâches.

Je me suis donc lancé dans la construction d’un gestionnaire de tâche mais je ne suis pas encore hyper convaincu par cette usage. Donc je n’en parle pas plus ici.

CRM perso

Je me suis monté un gestionnaire de ventes perso et c’est utilisation de notion m’a réellement convaincue. On utilise différents outils au bureau pour la gestion des prospects et des ventes mais je trouve qu’aucun n’est réellement complet (ou du moins ne convient à mes besoins).

Du coup, je me suis lancé dans la conception d’un outil qui correspond à mes besoins et j’ai réussi. Je peux donc encodé tous mes devis dans cette base de données, encoder le nom du prospect, la date du premier rendez-vous, la date l’offre de prix, le montant HTVA et hors main d’oeuvre (pour mes commissions), etc. Je peux également définir plusieurs statuts et étape pour personnaliser les différentes vues que j’ai.

les différentes étapes

  • rendez-vous pris
  • rendez-vous fait
  • offre à faire
  • plans à faire
  • vérification offre
  • offre envoyée
  • relance effectuée
  • offre clôturée

le statut de mon offre

  • offre en cours
  • offre vendue
  • offre perdue

Grâce à ça, je peux créer des vues personnalisées. Je peux afficher toutes mes offres en cours, je peux afficher toutes mes offres à relancer, je peux afficher toutes mes offres signées durant un mois précis, etc.

Ce que j’aime dans cette solution, c’est la simplicité d’encodage. Je créé mon prospect, j’ajoute toutes ses infos et je complète sa fiche au fur et à mesure de mon processus de vente. Ensuite, toutes mes vues se mettent à jours et me permettent de gagner un temps précieux.

Une base de données personnel

Le dernier usage dont je veux vous parler, c’est l’utilisation la plus simple que l’on puisse avoir de Notion, c’est une base de données d’informations.

C’est un wiki personnel qui reprend toutes les informations que je veux stocker (ce que je faisais avec Evernote avant). Donc, en vrac, on retrouve :

  • mes fiches de paies
  • les fiches sur les Whisky que j’ai goûté
  • les fiches sur les cafés que j’ai goûté
  • une très longue notes sur les différentes types de café
  • des informations sur les oiseaux de ma région (support pour la photo animalière)
  • des informations sur les mammifères de ma région(support pour la photo animalière)
  • des notes sur les prochains voyages qu’on aimerait faire
  • etc.

On est vraiment dans un usage assez similaire de ce que je faisais avec Evernote et ce n’est qu’un début bien évidemment. Tout cela peut évoluer au fur et à mesure de mon usage et de mon apprentissage de Notion.

Pour conclure, j’ai envie, si vous avez le besoin bien entendu, de vous inviter à essayer Notion car je pense qu’il peut clairement trouver une place dans votre routine quotidienne. Par contre, comme je l’explique en début d’article, n’hésitez à persévérer car la première prise en main peut être déroutante.

Donc si le cœur vous en dit, rendez-vous sur Notion pour tester ça.

2 replies to “Mes débuts avec Notion.so”

  1. Longtemps testé Notion et ce qui me manque (ou manquait, je l’ai abandonné) c’est l’absence de stockage local. Tout est en ligne. Sans connexion point de salut. Surtout embêtant pour les documents embarqués. Avec un vrai client local et synchronisé (sélective si possible) je pense que serait encore plus intéressant.

    1. Entièrement d’accord avec toi ! Je garde une archive de mes documents dans Notion mais pour certains documents, j’en garde également une copie que je peux récupérer hors connexion au besoin. Après, il est quand même très très rare que je sois « hors-connexion ».

Laisser un commentaire