Je ne sais plus lire !

Sous ce titre un peu aguicheur se cache une triste vérité, je ne sais plus lire ! Je devrais le formuler autrement car en réalité, je ne sais plus prendre du temps pour lire.

article publié à l’origine sur médium.

Je ne sais pas quand tout ça est arrivé, je pense que cela coïncide avec mon premier ordinateur portable[1] et mes débuts sur le web.

J’ai commencé à tenir un blog, j’ai commencé à regarder beaucoup de séries[2] et je passais beaucoup de temps sur le web.

Avant ça, je lisais beaucoup. J’ai toujours aimé lire, je tiens ça de ma mère qui lit énormément. Du coup, je lisais tout le temps et je lisais de tout. Même à l’école, j’aimais lire et pourtant ce qu’on nous faisait lire n’était pas toujours très agréable à lire.

Mais en 2009, j’ai eu mon premier ordinateur portable, j’ai découvert les blogs, les flux RSS, je passais mon temps sur la toile, sur Twitter[3] et je n’avais plus le temps de lire autre chose que ce qui se trouvait en ligne.

Dix ans plus tard, je ne lis plus de livres. Mon Kindle prend la poussière et pourtant j’aimerais lire ! Mais j’ai l’impression de prendre mon temps quand je lis, j’ai cette impression (totalement fausse) que le monde continue à avancer sans moi quand je lis. Du coup, je préfère errer sur la toile plutôt que de lire comme ça s’il se passe quelque chose, je serai présent.

Je sais que c’est débile.

En plus de ça, depuis 10 ans, je me suis conditionné à lire et à voir des trucs courts : des articles de blogs, des tweets, des épisodes de séries, des vidéos YouTube, etc. Je ne sais plus “prendre le temps” de lire une centaine de page par exemple et je le regrette.

J’essaie de lire le soir, avant de m’endormir, mais ça ne fonctionne pas. Je finis toujours pas me retrouver au lit avec mon téléphone à consulter des vidéos YouTube, à trainer sur Twitter, etc. et ce jusque tard. Donc en plus d’être frustré, je suis fatigué.

Pour essayer d’inverser la tendance, je me suis fixé comme objectif en 2019 de lire 12 livres (un par mois) mais je n’ai pas encore fini le premier 🙂 Comme vous faites pour trouver/prendre le temps de lire vous ?

Photo by Lilly Rum on Unsplash


  1. un superbe HP Pavilion dv6000  ↩

  2. en vostfr car les séries ne traversaient pas encore les océans aussi facilement qu’aujourd’hui  ↩

  3. oui je suis un vieux de Twitter désormais  ↩

Day One, mes usages et mon journal quotidien.

Day One est une application qui permet de tenir un journal et c’est l’une des applications que j’utilise le plus au quotidien. Découvrons ensemble pourquoi j’aime autant Day One.

La première version de Day One a été publiée sur l’App Store en 2011. Cette application, développée par la société Bloom Built Inc, permet de tenir un journal quotidien en y ajoutant de la géolocalisation, des photos et plus récemment des notes manuscrites et de l’audio. J’utilise Day One depuis sa sortie en 2011, cette application m’accompagne au quotidien depuis, j’y note tout ou presque pour garder un trace de mon quotidien.

Depuis les événements uniques dans une vie jusqu’aux petits instants quotidiens, l’élégante interface de Day One fait de la tenue du journal de votre vie un plaisir simple. Capturez la vie telle que vous la vivez.

Day One Team

J’utilise cette application tous les jours et plusieurs fois par jours. Du coup, j’ai eu envie de vous présenter cette application et par la même occasion de vous parler des mes usages de Day One.

Présentation de Day One

Day One est une application qui, à l’origine, n’était disponible que dans l’écosystème Apple (macOS + iOS) mais depuis quelques mois, il existe une application Day One sur Android (mais elle ne sera pas compatible avec vos journaux encryptés de bout en bout).

Donc Day One est une application qui permet, de façon simple et agréable, de tenir un journal au quotidien. On crée des notes dans Day One qui sont datées selon le jours où on écrit mais ce n’est pas tout. Pour chaque note créée, l’application va nous permettre d’ajouter une série d’information comme la géolocalisation de la note, la météo du jours, des mots-clés, une ou plusieurs images, de l’audio, des notes manuscrites, un morcaux de musique, etc.

Day One prend en charge le language Markdown[1], ce qui rend l’écriture vraiment agréable.

Je vous laisse regarder la vidéo qui fait le tour de Day One car je ne suis pas ici pour faire un test complet de l’application mais pour vous présenter comme j’utilise cette application.

Mon utilisation principale de Day One.

Comme je l’explique plus tôt dans cet article, j’utilise Day One tous les jours pour documenter et archiver mes journées. J’utilise différents carnets et quelques automatisations via IFTTT. On va découvrir tout ça dans cette partie.

On va commencer avec mes journaux, j’en utilise 6 :

  • daily log : c’est mon journal quotidien. C’est là que je documente mes journées et j’archive mes pensées.
  • social log : c’est le seul journal qui n’est pas crypté dans Day One. Je m’en sers pour mes automatisation IFTTT.
  • eat & drink log : reprend toutes mes notes liées à la nourriture *(restaurant, recettes, idées pour les repas, planification de mes repas, etc.) et à mes boissons préféréess (café préféré et Whisky favoris).
  • watching & reading log : reprend mes films, séries, livres préférés avec à chaque fois, une petite note de lecture ou de visionnage.
  • health log : je regroupe toutes les notes liées à ma santé (poids, régime, santé, impression sur mon état de santé, etc.). J’utilisais beaucoup ce carnet pour calmer mes angoisses mais je le délaisse un peu depuis quelques mois.

Depuis quelques semaines, je teste deux nouveaux journaux :

  • memories log : dans ce journal, je n’ajoute que des photos. Une photo à la fois avec juste une légende (j’ai piqué l’idée à Shawn Blanc).
  • draft log : c’est un journal dédié à mes deux blogs. Li’dée est d’utiliser Day One pour prendre noter mes idées et mes brouillons pour le blog. Je ne suis pas certain que ce carnet perdura dans le futur.

Vous l’aurez compris, le journal le plus important pour moi c’est le “daily log” dans lequel, on retrouve une note journalière basée sur un modèle bien précis. En gros, tous les jours à 6h du matin, IFTTT crée une note en reprenant le modèle que j’ai créé.

L’idée est simple. Je commence ma journée dans Day One où je note mon état au saut du lit. J’en profite pour y noter les évènements du jours et mes 3 objectifs quotidiens.

Ensuite, je complète cette note dans la journée. Bien souvent, si je suis à mon bureau, je fais un petit bilan “mi-journée” dans Day One. Sinon, je prends le temps dans la soirée pour résumé ma journée et noter une chose que j’ai appréciée dans cette dernière. Je termine en ajoutant quelques photos du jour (qui sont passées par Darkroom avant).

J’aime l’idée d’avoir un résumé de ma journée pour chaque jours qui passe. C’est encore plus agréable à relire depuis que ma fille est née car j’y note des petits détails qu’on finit par oublier et je les redécouvre par après avec autant de plaisirs.

Le « journaling quotidien » est vraiment l’utilisation première que j’ai de Day One. Mais ce n’est pas tout.

Archiver et documenter avec Day One.

J’utilise aussi Day One en voyage. Mon utilisation de Day One en voyage est la même que mon utilisation quotidienne, l’objectif étant de documenter mon voyage pour pouvoir m’en souvenir et, pourquoi pas, en parler via un article de blog. La seule différence avec une note quotidienne classique, c’est le nombre de photos. Quand je suis en voyage, j’ai tendance à mettre beaucoup de photos dans mes notes.

Mais j’utilise aussi Day One comme un dossier d’archive. Je vais y noter tout ce que je veux mémoriser : un film que j’ai adoré (résumé du film, acteurs, pourquoi j’ai aimé ce film, etc.), une recette que j’ai envie d’essayer, un livre que j’ai lu (avec une note de lecture), un café que j’ai acheté (une photo du paquet, le nom du café, sa provenance, ses arômes, mes impressions sur ce café, comment je l’ai bu, etc.), un Whisky que j’ai goûté (une photo de la bouteille, son nom, la distillerie, ses années de veillissement, etc.).

Vous l’aurez compris, j’utilise Day One comme un cerveau secondaire où comme j’aime l’expliquer aux gens : “Day One est ma pensine personnel”.

Vous l’aurez compris, j’utilise Day One comme un cerveau secondaire où comme j’aime l’expliquer aux gens : “Day One est ma pensine personnel”.Day One est l’une des applications dont je ne peux pas me passer car je n’ai pas trouvé d’équivalent à cette apps.

Voilà, j’espère que cette article vous aura plu. Je n’ai sais pas si vous utilisez Day One au quotidien mais si c’est le cas, parlons-en dans les commentaires.


  1. Tout savoir sur le markdown  ↩
  2. Dumbledore Albus Percival Wulfric Brian Dumbledore GIF from Dumbledore GIFs